lundi 4 juin 2012

CORSE

1° jour


Début mai , nous avons enfourchés nos motos et nous avons pris la destination de la Corse pour 1 semaine de vacances

location de caravanes, mobile homes




voici notre habitation ,une réservation d'un chalet dans un camping situé à Belgodére au cœur de la Balagne: LE CLOS DES CHENES








La Balagne est une région de Haute-Corse, située sur la côte nord-ouest de l'île. Elle s'étend entre le Nebbio (désert des Agriates) que délimite l'Ostriconi, le pays de Sevi-in-Fora en Corse-du-Sud et le massif du Monte Cinto.La Balagne est une région fertile et vallonnée entre la Côte et la région montagneuse et est aussi appelée “le Jardin de Corse”. Sur la colline poussent des olives, des oranges, des clémentines et du raisin, mais aussi des châtaignes ne manquent pas. Les produits apportaient à Balagne jadis une grande richesse. Eparpillé dans le paysage, de nombreux petits villages trônent sur le sommet de la colline. En arrière-plan,  le paysage de montagnes grandiose s'élève jusqu'à des hauteurs de plus de 2000 mètres.Aujourd´hui, Balagne est avec les villes de Calvi, Ile-Rousse et Algajola une des régions préférées de vacances en Corse. Des ferrys accostent ici et il y a aussi un aéroport. 
           

Départ de Toulon un peu humide et arrivés à BASTIA avec toujours quelques gouttes de pluie



Vieux -port de Bastia
BASTIA


le port de BASTIA


 Préfecture du département de Haute-Corse (2B) depuis 1975, Bastia est la capitale économique de l’Ile et doit son nom aux Génois qui élevèrent sur le rocher du port une "bastiglia" ou bastille pour se protéger des envahisseurs. Située au Sud du Cap Corse, et au pied du Massif du Pigno, la ville occupe une petite baie charmante de la côte nord-est, marquant ainsi la frontière entre les plaines de Biguglia et les premiers escarpements du Cap Corse. Le quartier le plus pittoresque de cette ancienne capitale génoise reste le vieux port. Dominant l'ensemble, l'église St Jean Baptiste et sa façade baroque flanquée de 2 tours clochers. L'étroite crique du vieux port, ceinturée par la jetée du dragon au sud et le Môle Génois au Nord, est un des quartiers les plus animés de Bastia. 


Aprés avoir pris une boisson chaude et un petit en cas (adieu le régime) ,nous décidons de rendre visite au CAP CORSE






Cap Corse






Le Cap Corse est la région la plus contrastée de l'île, et mérite plus que tout autre l'appellation de "montagne dans la mer". Sur 40 km de long et 10 à 15 de large, ce n'est qu'une succession de montagnes recouvertes de maquis qui dégringolent dans la mer. Son point culminant, le Mont Stello (1307 m) n'est qu'à 5 km à vol d'oiseau de la côte orientale. Sa colonne dorsale, orientée vers le nord, pointe vers le continent. Ce "doigt de Dieu", comme l'appelaient les anciens, semble désigner le continent.
 


Cap Corse


















Une route permet de faire le tour du cap, épousant les méandres du littoral, nombreux à l'ouest. Les marines (criques) qui s'y succèdent font penser à un véritable havre de tranquillité qui n'aurait pas été défiguré par les promoteurs immobiliers avec leurs barres de béton. Le temps semble s'y être arrêté aux années 1950, c'est peut-être à cela que la Côte d'Azur ressemblait à cette époque là ! La Corse en général reste préservée des abus et sa nature en est chaque jour la plus merveilleuse représentation. C'est sur la cote Est, qui est à l'abri des vents, que se sont développées la plupart des marines du Cap Corse, absolument pas défigurées, comme en particulier Erbalunga et Sisco. La population, groupée en hameaux ou en villages de pêcheurs, pratique la polyculture (vignobles réputés) et l'élevage. 

Nous traversons le  désert des agriates


désert des Agriates 

Malgré son nom, le désert des Agriates (près de 16.000 hectares) ne contient pas un seul grain de sable (hormis sur les plages !) et n'en a que le nom ! Avant de devenir un "désert", cette région fût longtemps considérée comme un grenier à blé pour les communautés voisines, mais aussi pour Gênes, qui ne possédait pas sur le continent d'arrière-pays agricole assez développé. Mais cela a bien changé : plus d'habitation ni culture, juste de la rocaille à perte de vue, en particulier dans sa partie ouest. C'était en effet une terre propice aux cultures, et la région draina une quantité de cultivateurs, mais aussi d'éleveurs. Les bergers de la région y descendaient et y séjournaient en hiver, d'octobre à juin, avec leurs troupeaux de chèvres ou de brebis. Ils échangeaient une partie de leur production de fromage avec les cultivateurs qui leur donnaient du blé ou de l'huile. Tout au long de l'année, et selon un calendrier immuable, les Agriates voyaient successivement arriver les bergers en octobre, puis les cultivateurs au mois de juin. Ces derniers restaient sur place pour les moissons jusqu'en octobre, après avoir procédé à de nouveaux défrichements, aux labours et aux semailles d'automne.
Il est aujourd'hui officiellement reconnu comme le seul véritable désert européen (moi, perso, je ne suis pas d'accord, ce qui ressemblerait le plus à un vrai "désert européen" se trouve en Espagne dans les Bardenas Reales).



.


Pour se loger, les hommes des Agriates ont construit de nombreuses pagliaddiu (francisation du corse pagliaddiu pron. 'pailliadiou' dans le Nebbio et dans le canton des Tenda en Haute-Corse). Ce sont des maisons de pierres sèches, les paillers en français, qui ont un toit arrondi ou en terrasse, dont certaines sont encore visibles et en bon état. Ces bâtisses servaient, quelle que soit la saison, à assurer l'hébergement, stocker le blé, le foin, les outils, et même à abriter le bétail. Ces abris, tous édifiés de la même manière, comportaient une seule pièce, d'une dimension généralement identique, avec une porte unique comme seule ouverture.


Et vers la fin de la matinée , une pluie battante s'abat sur nous, nous privant de la beauté du paysage , c'est mouillée que nous arrivons au camping vers 15h 
boissons chaudes sont les bienvenues, puis vers 17h30 le soleil arrive, nous partons à pied au bord du camping , un pré avec des chevaux, des lapins 



Le soir après avoir souper et être réchauffé nous mettons les blousons humides et nous nous rendons à la plage de l'ILLE ROUSSE, Anthony pêche mais pas de succés ,puis nous rentrons

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.